Sciatiques? Cruralgies?

La colonne vertébrale, c’est pas moins de 24 vertèbres, cervicales (7), thoraciques (12) et lombaires (5), vertèbres s’articulant entre elles via un disque intervertébral.

Le disque intervertébral est constitué d’un noyau gélatineux (nucléus pulposus) autour duquel s’enroule un anneau fibreux.

Grâce à ce disque, avec plus ou moins d’amplitudes selon la zone rachidienne, la colonne est capable de mouvement de flexion, d’extension, de rotation mais aussi d’inclinaison latérale. Elle peut aussi combiner les mouvements.

Sans ce disque, les mouvements du rachis ne seraient pas possibles et la pression exercée sur cette colonne quotidiennement serait intenable. En effet, le disque sert aussi de coussin amortisseur des chocs et des pressions.

Avec l’âge, ce disque s’assèche et se fragilise. Une mauvaise hydratation, du surpoids, une mauvaise hygiène de vie, un travail harassant ou encore des microlésions répétées, ce sont autant de facteurs favorisant sa dégénérescence ou son intégrité. Dès lors, un faux mouvement, un gros effort ou un coup de froid et peut alors éclore une discopathie.

La discopathie est une souffrance du disque. Très innervé, quand celui ci-souffre, cela se sait assez rapidement. Et cela peut se traduire par une simple lombalgie suite d’une réaction inflammatoire locale hypercomprimante. Ou alors cela peut se transformer en atteinte nerveuse en cas, par exemple d’irritation d’un nerf lors d’hernie discale.

L’hernie discale correspond à la saillie du nucleus vers le canal lombaire, cette hernie peut comprimer le nerf de façon plus ou moins forte et entrainer des symptômes neurologiques plus ou moins importants (fourmillement, paresthésies, perte de sensibilités, perte de force..).

Selon le trajet du symptôme ressenti par le patient, on parlera de sciatique (atteinte du nerf sciatique, face postérieur de jambe, en deça du genou) ou de cruralgie atteinte du nerf fémoral, face antérieur de jambe, en deça du genou)

Un IRM peut être parfois nécessaire au diagnostic même si des tests spécifiques permettent à eux seuls de le mettre en évidence.

A OSTEOPATHE LYON CENTRE, Francis NYOCK a tout un panel de techniques spécifiques au traitement de la sciatalgie ou de la cruralgie. Nous ne prétendons pas éradiquer votre atteinte nerveuse, mais nous garantissons une baisse significative de la gêne/douleur liée à la souffrance du nerf, et ce, dès le premier RDV. Par la suite, des conseils pourront vous être prodigués afin d’éviter toute récidive.

Quoiqu’il en soit, si vous ressentez ce type de symptômes, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

En effet, parfois, l’atteinte nerveuse peut-être telle que vous pouvez perdre des capacités motrices ou fonctionnelles (impossibilité de marcher sur la pointe, sur les talons, impossibilité d’uriner, impuissance,), on parle alors de sciatique paralysante ou de syndrome de la queue de cheval. Il s’agit d’urgences chirurgicales car les lésions peuvent être irréversibles.

Écrire commentaire

Commentaires : 0